Rénovation du siège de la Fédération Française du Bâtiment 35

le
Inauguration du bâtiment suite aux travaux réalisés. Mission d'audit énergétique et de maîtrise d'oeuvre assurée par l'équipe Liouville&Jan et Polenn.

Article paru sur le site du Moniteur et vidéo de présentation du projet

Didier Ridoret, président de la FFB, devrait se rendre ce vendredi 1er février à Rennes pour inaugurer les locaux de la fédération départementale après 12 mois de chantier complexe sur un bâtiment très énergivore datant des années 1970.

La rénovation du bâtiment occupé depuis 1977 par la FFB 35 est exemplaire. Conçu par Georges Maillols, cet immeuble de 1 300 m² cumule les difficultés : architecture complexe en forme d’étoile avec une multitude de pans coupés, une surface vitrée importante et une quadruple exposition (360 degrés). Neuf mois de travaux plus tard et 1,1 M€ HT d’investissement, les résultats sont là : esthétiquement, un relookage extérieur avec la création d’une entrée facilement identifiable et une nouvelle décoration intérieure menés par l’architecte Pascal Jan et techniquement, un gain sensible dans les consommations énergétiques. « L’audit avant les travaux indiquait une consommation de l’ordre de 205 KWh / an / m² et nous visons les 70, soit près de trois fois moins », indique Olivier Guillemot, du bureau d’études thermiques Polenn.
Pour ce faire, le bâtiment a été isolé avec des matériaux plus performants tant au niveau des plafonds que des ouvrants. Doté de larges baies vitrées sur toutes ses façades, le bâtiment est aujourd’hui pourvu de vitrages différents selon que l’exposition est Sud ou Nord et aussi de brise-soleil. Mais le gros du budget porte sur la ventilation et le chauffage puisque cela représente environ un tiers de l’investissement. Sur le premier point, l’équipe de maîtrise d’œuvre (Cabinet d’architecture Liouville-Jan / Arpac Ingéniérie / Polenn ) a opté pour une ventilation double flux. Quant au système de chauffage et de rafraîchissement de l’air, il allie deux pompes à chaleur –l’une dédiée à la production de chaud et l’autre d’air froid – couplées à une installation de géothermie.
Passés en lots séparés, les différents marchés ont été confiés à des entreprises d’Ille et Vilaine. « Note système de chauffage et de climatisation était à bout de souffle. Nous avons voulu démontrer que les entreprises et les architectes locaux sont tout à fait capables de mener ce type de chantier, techniquement complexes », conclut Hugues Vanel, président de la FFB 35.